Articles contenant le tag Christophe Massé

La Machine à Musique- Boustrophédon

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre de Boustrophédon

Christophe Massé m’invite à exposer mes peintures récentes du 4 au 29 septembre 2017 à La Machine à Musique 13/15 rue du parlement Sainte-Catherine à Bordeaux.

Vous êtes chaleureusement invités à nous rencontrer le lundi 11 septembre 2017 à 18h30.

, , ,

Pas de commentaire

Voyage d’hiver

Voyage d'hiver

, , ,

Pas de commentaire

SOUS LA TENTE

 

Christophe Massé

présente

François Robert

troisième exposition personnelle

Lundi 25 Janvier 2016

11/21h

Entrée Libre

Sous La Tente 28 rue Bouquière 33000 Bordeaux (France)

IMG_5293

 

 

 

 

 

 

 

 

Je prolonge ma complicité débutée dans les années 80′ à l’Ecole des Beaux-arts de Perpignan, puis ici à Bordeaux en invitant François Robert pour la troisième fois dans le lieu. L’artiste a présenté deux périodes et des aspects différents de son travail Sous La Tente, en 2010 une série de petits portraits attachants sur bois puis en 2013 un travail plus végétal s’inspirant de la nature, mettant en avant l’ ombre qui parcourt sa peinture et sa gravure.. Pour cette troisième aventure, nous découvrirons le prolongement et l’épanouissement d’une certaine forme de récurrence dans les thèmes souvent abordés depuis les 80′, ceux d’une mythologie « personnelle » ou empruntée, tendre et mystérieuse accompagnée par une technique très particulière. Je me réjouis de vous retrouver tout au long de la journée en sa présence.

Merci Christophe pour cette nouvelle invitation Sous La Tente et ta présentation.

Lundi sera une belle journée, je prépare deux ou trois peintures et monotypes pour cette rencontre dans ton univers.image

, ,

Pas de commentaire

Ombres brulées

La peinture de Marie Eve« Dans la pénombre de la nuit, si vous pla­cez une toile vierge, blanche, la nuit, entre feuillages et  réver­bère, vous décou­vri­rez une pein­ture digne des maîtres de l’art pic­tu­ral asia­tique.
Jeune, après la vision de “Pas­sion” de Godard, je vivais une révé­la­tion esthé­tique iden­tique, en sor­tant du cinéma, le sou­ve­nir de la lumière sur La ronde de nuit de Rem­brandt recons­ti­tuée dans le film me ravis­sait comme la lumière de l’éclairage publique sur les arbres de la rue qui mène chez moi.

Les nabis, Goya ou les cara­va­gesques, leurs tableaux expriment toutes les nuits ou les entre chiens et loups pos­sibles. Pour­tant, jamais les nuances de leurs nuits figu­rées ne seront aussi  nom­breuses que dans la nature. Per­ce­voir le caché éveille l’imagination, le désir, une forme d’érotisation de l’art.
La nuit venue, je couche sur mes rêves de pein­ture des formes aux ombres trop vites enfuies.

Ombre d'un saule marsault
Ces ombres bougent, les feuilles ber­cées par le vent du soir sont vivantes.  Par­fois, la sil­houette d’un insecte se déplace sur une tige, un spec­tacle d’ombres chi­noises. Les noirs sont mul­tiples, ou plu­tôt les gris nom­breux, impos­sible de dis­tin­guer dans le noir la palette. Pour peindre, il faut s’être orga­nisé à l’avance, un pot par valeur, trois ou quatre pots, pas plus ( je suis rare­ment aussi bien orga­nisé que je le laisse entendre).

” Enfin, à ce moment, je res­sen­tis la pein­ture, car je ne la voyais pas .”

Je racon­tais cette expé­rience comme une aven­ture extra­or­di­naire.
La pein­ture est en deve­nir, je ne sais pas où je vais, excepté le plai­sir de peindre. Un pat­tern, une tapis­se­rie, un presque rien. Pay­sa­giste de l’intime, une vision rap­pro­chée mais floue de la nature est écrite sur la toile ou le papier. Peut-être proche des pho­to­graphes “feuilla­gistes” dont Jean-Luc Cha­pin me par­lait der­niè­re­ment.  Mais je n’ai pas d’objectif, juste un pin­ceau subjectif.

Chris­tophe Massé m’a offert en me proposant un moment sous la tente,  non pas d’exposer un résul­tat pic­tu­ral abouti, mais de mon­trer la genèse d’une recherche.

Poirier et laurier rouge

, ,

Pas de commentaire

Sous la Tente

ombre 13 janvier

 

 

 

 

Merci Christophe Massé de m’offrir ton espace Sous le tente jeudi 24 janvier 2013.

28 rue Bouquière à Bordeaux,  ouvert de 11 h à 21 h.

Sous la tente

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce laboratoire artistique  recueillera mes peintures naissantes liées à l’ombre et la nature.

C’est peut être une suite  à l’exposition « le sentiment de la nature« .

linogravure lauriers

 

, , ,

Pas de commentaire

Ludovic, Claude et Christophe Massé

L’exposition qui me tenait le plus à cœur cette année dans la programmation de la salle d’exposition de la médiathèque du Bois fleuri.

…article à suivre.

,

Pas de commentaire